Me voila de retour de Tongod et Catilluc, 2 districts perdus dans les montagnes dans la province de San Miguel, au Nord de Cajamarca... le coeur en fete! J ai adore! et desormais j ai reellement la conviction que je suis une fille de la montagne, du campo!!! 2 jours exceptionnels avec mes potes Miguel et Juan a pister d un hameau a l autre afin d expliquer aux differentes communites quel est notre projet... chaque communite si elle desire participer au projet se doit ensuite d elir son promoteur, c est a dire une personne qui sera formee par l ONG pendant un an et qui se devra par la suite de fournir une assistance technique aux eleveurs et agriculteurs de son village dans toute la chaine lactee. C est passionnant, surtout qu il s agit la d un marche cle du Perou et qu il y a tant de potentiel non exploite... 

Dans chaque village, meme sans dire un mot je me fais directement remarquer... les enfants courent vers moi et les grands meres me torturent les joues en me disant "gringuitta... gringuitta..." Miguel et Juan sont ravis car d apres eux ca fait la promotion du programme... a voir... mais la j avoue que c est pas toujours facile de se defendre devant une assemblee de 40 hommes qui font des blagues a mon sujet qui visiblement sont pas mal tournees mais que du coup je ne peux comprendre! car il est vrai que le langage de la campagne n est pas le meme que celui de la ville et je desespere devant mon dico qui ne me donne aucune info sur le voc de l agriculture, l elevage, la production de lait... bref toutes les choses bien typique d ici... j apprends donc tout grace aux definitions de Juan et Miguel avec qui je m entends a merveille! J avoue que les crampes d estomac sont nombreuses et que vu le nombre d h que j ai passe a rire j ai vachement augmente mes chances de vivre jusqu a l arrivee de ma derniere ride!

Les paysages sont magnifiques et me laissent sans voix... nous traversons des montagnes entieres de vert et jaune... plus les paturages virent au jaune, plus nous savons que nous approchons d un hameau non organise ayant de grandes difficultes a fournir l irrigation necessaire a la fertilite de ses terres... il y aura donc du boulot mais tous semble motives a collaborer... c est genial! 

Nous rencontrons pas mal de personnes sur la route et les chargeons a l arriere du 4x4, une maniere d alleger leur long chemin et a nous de nous faire petit a petit aimer de la population... il y a des enfants de 12 ans qui reviennent du college et marchent 2 h sur un denivele de 500m pour rentrer chez eux, Flore avec toute sa charge de fruits (plus de 15 de la taille de pasteques...) qui a 20ans et 2 enfants et qui me dit que sa plus grande joie aujourd hui est de ne pas savoir ce que c est que d etre battue... c est la plus grande cause de divorce ici... la femme se fait battre, elle divorce et revient 1 mois plus tard avec son mari... elle me raconte ca sans une ombre de tristesse, comme si c etait la vie et que l on y peut rien...

Seuls la capitale du district possede l electricite, les villages pas... ils ont un generateur dans l ecole mais ne peuvent l utiliser, le carburant est bien trop cher... 

Un mardi exceptionnel ou j ai tant appris que je ne saurai tout conter... et deja il nous faut rentrer car on nous signale une reunion importante le lendemain a Cajamarca, nous ne pouvons donc passer la nuit au campo comme prevu... Mercredi fut une grande journee aussi! En effet, la Camilla a debarque a Cajamarca! WOW le bonheur! Ca fait trop de bien de pouvoir partager nos experiences, nos impressions, nos inquietudes, ce qui nous frappe, nous choque et ce que nous adorons bien sur! journee geniale! Et le lendemain, rebelotte je m en vais au campo avec mes 2 comperes du mardi. Et de nuevo c est la fete en el carro!On est secoue de toutes parts a ne plus savoir si ce sont des ruisseaux que nous remontons ou des routes, alto riesgo!!! heureusement j ai une bonne assurance... et surtout je ne suis pas malade en voiture!!! Nous continuons notre bonhomme de chemin entre village comme le mardi et rencontrons plein de gens, j adore!

Bien entendu les reunions prevues a 3h n ont lieu qu a la 5 et nous y restons toujours le double du temps... ce qui nous fait donc quitter les districts a 20h alors qu il fait deja noir... Miguel semble stresse, en effet, ITDG nous interdit de rouler de nuit... 10 min plus tard je comprends pourquoi, ON Y VOIT RIEN!!! je me mets sur le bord de siege et tente d ecarquiller les yeux au maximum afin d indiquer la route a Miguel... plus un mot dans la voiture... jusqu a ce que nous apercevions 6 petits points brillants juste devant la voiture... une mere et ses 2 filles pas plus hautes que 3 pommes qui nous supplient de les ramener a leur village... nous nous pouvons refuser... et ceci sans savoir que la demande s accompagne de toutes une charge de bois pour la semaine... celle ci remplit la remorque et je me retrouve donc avec les 2 petits bout de chou toutes tremblantes sur mes genoux et la mere nous racontant sa vie a l arriere a la force d un cor...

Nous voici de retour a Cajamarca une fois la nuit tombee, j appelle Camille et nous voici partis tous les 4 a manger du poulet autour d une rubia (une blonde) ce qui fait bien rire mes 2 comperes... Camille, Juan et moi finissons la soiree le coeur en fete au Usha Usha, un pub de musique traditionnelle, chevere! Le Samedi, Camille et moi nous rendons a Los Baños, un village tout pres de Cajamarca bien connu pour ses termes. Je me dois d y apprendre a monter a cheval... en effet, la vieille, un groupe de grands proprietaires fonciers nous a invite moi et Miguel a aller voir ses terres irriguees d une maniere exceptionnelle mais qui ne sont accessibles qu a cheval... et moi qui ne suit jamais montee sur le dos d un caballo et bien je me sens toute... blonde! J ai maintenant une h d experience... a voir ce que cela donnera sur le terrain... d autant plus que le denivele ne m epargnera pas... non non je n ai pas du tout les boules... ca va etre genial! Et puis Camille et moi testons les bienfaits des termes... un regale! Aprem dans le centre de Cajamarca ou nous dejustons une de ces tartes aux pommes avec une boule de glace, un vrai delice! bon ok on s est super fait plaisir durant cette journee mais franchement on en avait besoin...! Le soir Camille vient manger ou je loge et nous buvons les paroles du grand pere qui nous raconte les problemes actuels du Peru... 

Demain je repars au Campo pour d autres aventures...

Je vous fais de gros betch a tous et pense bien fort a vous, La chica Isa 

P.S.: des photos vont suivre promis