Mes premiers jours à Cajamarca :

En arrivant, je me suis déniché un petit hotel sympa. c'était rigolo, quand je suis arrivée à la Hospedaje Santa Ana, la señora de la réception m'a regardé de sa petite taille et ses petites lunettes et son petit sourire d'un air de dire : "ma pauv'fille! qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi! tu comprends pas un mot de c'que j'raconte!"
vi! j'avoue que j'ai eu un peu de mal à me faire comprendre ... et à comprendre ce qu'elle me disait - comme le fait qu'on pouvait pas mettre ses mochilas (sac à dos) sur le lit parce que le lit, hé ben lui, il est propre ... mais bon! pour finir, on y est arrivés et elle m'a montré une chambre donnant sur l'arrière, bien tranquilla! ça n'a fait ni une ni deux, j'ai dit que je la prenais ! c'est pas la plus belle chambre que j'ai vu, ni la moins chère mais j'avais franchement pas envie de chercher plus longtemps. J’étais crevée de mon voyage en cars (14h en bus de nuit) et puis, ça me paraissait propre, calme et surtout, rien qu'à moi! franchement, c'est super con, mais rien que le fait de s'installer qq part pour pls jours (4 jours cette fois-ci), on se sent bcp mieux!

et puis sinon, au niveau du boulot, hé bien, je suis arrivée il y a une semaine, après un trajet en bus-cama (bus lit) des plus confortables : ils nous ont passé de la musique trop nulle que ça a failli me rendre malade - à moins que ça soit la bouffe et toutes les bosses de la routes? - puis, le film que je sais plus comment il s'appelle avec Tom Hanks en Russe coincé dans un aéroport - puis on a dormi (j'ai fait un cauchemar horrible) et puis, le matin, l'horreur ! pas moyen de regarder par la vitre : y'avait un espèce de papier collant noir sur les vitres ac des minuscules petits trous pour seulement avoir une faible lumière mais on pouvait rien voir! enfin j'ai essayé un peu - et ce que j'ai vu était tout simplement grandiose!- jusqu'à je sois un peu trop malade pour continuer - y'avait plein de bosses! - d'ailleurs, j'ai pas pu manger l'espèce d'hamburger froid infame au jambon qu'ils nous ont servi pour déjeuner! voilà pour le voyage! sinon, une fois arrivées, Benito est venu nous chercher à la gare auto-routière pour nous emmener direct à l'ong. et là, et bien ... rien!

enfin si! j'ai retrouvé Isabelle! c'est vraiment rigolo, parce que je suis tjs super contente de la retrouver et quand on se voit, on n'arrete pas deparlertrèstrèsvitedepleindetrucs (je crois que c'est l'effet "youhouu on peut enfin parler français ac qqn qui nous comprend vmt et qui vit la meme chose que nous!") !

sinon, pour revenir au boulot, et bien oui, j'ai poireauté toute la première journée (enfin, ac Isa, donc c t pas vmt chiant!) et puis on a été manger ac Isa et Annabel et puis, on a été se promener au marché tout près! et là ! whowwwwwww ! trop trop différent!! c t vraiment le pérou! (enfin je crois!) mais qu'est-ce que ça puait! mwarf! une odeur bizarre de fruits, viande et légumes pourris et en état de décomposition latent! beuârk! pero no pasa nada! c'est pas important! pcq on s'y habitue et puis aps, on sent plus rien! et puis, il y a tellement de choses à voir partout que l'odeur, on s'en fiche! y'a mille toutes petites vieilles señoras toutes ridées, toutes brunes de soleil et de crasse, avec des rigolos chapeaux blancs (ou moins blancs, ça dépend) très hauts (les plus hauts du Pérou, tiens !) et des marrantes jupes plissées et des châles de plein de couleurs différentes et deux très longues tresses noires dans le dos! faudra que je vous envoie une photo, c'est vmt particulier! mais j'ose pas, j’ai trop l’impression de violer leur vie privée si je fais des photos!
et puis, evidememnt, on passe pas du tout inaperçues! et c'est plein de 'gringitas' par ci et de ‘gringitas’ par là! mais je m'en fous! c'est pas très gai et évidemement, je préfèrerais passer inaperçue, mais c'est carrément impossible! je fais au moins deux voire trois tetes en plus de ces petites mamies et je suis blanche et rubia (blonde!) enfin! c'est la vie! et c'est qd meme super gai de se balader dans ce marché coloré ! du coup, tous les matins, je passe par là pour aller au boulot ! trop bien !

un autre truc super rigolo : y'a plein de petites boutiques à thèmes: celles où y'a que des rouleaux de PQ (mais vmt partout genre on sait à peine rentrer dedans, et les piles de paquets de pq vont jusqu'au plafond!), celles où y'a que des trucs de mécaniques, où que des outils de bricolage-jardinage, où encore plein de bijoux clinquants et moches que personne n'achètera jamais! où celle où y'a plein de légumes et plein de cuisses de poulet avec des mouches! enfin! je me rappelle plus tout mais c vmt génial! et puis, y'a plein de petites gargottes où tu peux manger pour 3 soles (0.75€!) comme celle où j'ai été ajd! et ils te servent une entrée (ajd, une super bonne soupe muy rica!), un plat (une spécialité péruvienne comme l'éternel arroz con pollo - du riz vert à la coriandre mmmmmmmmmh! et un morceau de poulet qu'on espère toujours qu'ils ont bien cuit! et y'a pas trop longtemps!) et une refresca –une boisson- (un espèce de mélange bizarre, qu'ils font bouillir, qui peut aller du brin clair au brin foncé et qui a un gout qui va du sucré citron sympathique au sucré caramel trop cuit beaucoup moins sympathique! ajd, c'était brun foncé sucré caramel trop cuit pas très sympathique! alors j'ai bu juste un petit peu pcq j'avais vmt soif et j'ai laissé le reste!!) ou alors, j’ai déjà eu le cas une fois, ils déposent devant toi un verre rempli d’un espèce de jus rose fluo que quand tu le goutes, ça a un gout de médicament dégoutant ! heuark !

et puis sinon, ah oui! je reviens encore à cette satanée première journée de boulot! ben pour finir, on a attendu jusque 17h pour avoir une réunion avec Gilberto, Benito, Walter et deux autres dont je me rappelais plus les noms.. (c’était horrible, j’étais crevée de mon voyage en car, j’avais le soroche, le mal de la montagne : la tête qui tournait dès que je marchais 10 mètres)

mais comme ils préparent un projet assez important à Eniser (la branche d'ITDG qui s'occupe de l'énergie et dans laquelle je travaille) à Cajamarca, ils devaient se mettre au point ! ce qu’ils ont commencé à faire à 17h. et Annabel et moi, on y a participé, pensant que notre présence était indispensable… enfin tout ça pour dire qu’à 20h, ils savaient enfin ce qu’ils faisaient le lendemain : ils partaient 3 jorus pour el campo, le fin fond de la campagne de la sierra, à 6h du matin! argh! ils nous ont proposé d'y aller et au début, on a dit oui puis pour finir, on s'est dit que ça serait mieux d'y aller lundi! pcq ils repartent ailleurs dans la province pour aller parler avec les gens des village!s

youhouuu! c'est super emballant! isa a déjà été une journée en el campo ac le gars ac qui elle travaille et ça a l'air génial! elle est repartie ajd! j'espère la voir ce soir pour qu'elle me raconte!! nous, on partira pour 3 jours! whow! ça va etre dément! apparemment, on retourne "à la ville" chaque soir pour dormir (enfin, pas à cajamarca hein! - qui est déjà une ville très 'provinciale' si on peut dire ça comme ça! - mais plutot dans le village le plus important du coin où il y a une ou deux auberges!) je vais enfin pouvoir rencontrer les gens du fin fond du Pérou! je sais pas si je serai encore autant emballée en rentrant de mes trois jours mais m'en fiche!!! j'ai trop hate d'y etre!!!


bon ! là-dessus, je vous laisse ! je vais manger !
prochain billet la semaine prochaine !

mille bisous tout plein à tous !

à très bientot!

Camila de la Sierra!