Par où commencer ? ça fait maintenant plus d’un mois que je suis au Pérou, et environs 3 semaines à Cajamarca ! Et il s’est passé plein de trucs !

D’abord, comment ça se passe ici... c'est difficile à dire ... y'a des hauts et des bas! j'avoue que c'est pas toujours évident de vivre loin des parents, de Jérémie, des potes... ben oui ! parfois vous me manquez (mais juste un tout tout p’tit peu hein ! allez pas vous imaginer n’importe quoi ! :)

Alors, je compense : je mange plein de fruits super trop bons et bizarres et mmmmh! juteux et de plein de couleurs différentes! et après, je mange plein de tartes et de gâteaux qu'on voit seulement en rêves ou dans les films américains avec plein de décoration partout et qui coûtent quasi rien du tout - les très très chers, ça doit faire 1.5€ ... héhé - et puis, je mange plein de glace à la noix de coco! ...

Mais y'a pas de chocolat! ou pas beaucoup ...

Par contre les pollerias! mmmh! ils font des papas fritas (des frites) qui peuvent largement rivaliser avec la Belgique!
enfin, j’vous rassure, on fait pas que manger !(mais faut bien dire que la cuisine péruvienne est muy rica! deliciosa! (même le riz qu'ils servent à chaque repas et que même que j'en peux plus d'en manger!)

Sinon, j’suis pas sortie des masses : on a juste découvert un petit bar tout sympa ac Isa : le Usha Usha ! un pub qui n'a rien d'un pub! Avec un nom pareil, on croit qu’on va rentrer ds un espèce de bar à cocktail version Tahiti rempli de mecs baraqués avec sourire Colgate et tout le tralala. Mais rien à voir ! c'est une toute petite pièce remplie de bougies et de gens qui chantent de leur voix éraillée les chansons de la sierra et qui jouent guitare (vous savez, à la manière du sud, avec le manche de la guitare tenu très haut), percussions, maracas et tutti quanti! whow!!! c'était génial! et puis, ils ont des bons cocktails! Héhé ! un peu forts mais super bons ! Mais on y a été qu’une fois … parce que sous ses airs sympas un peu révolutionnaires, c qd même bourré de gringos et on paie 5 ou 10 soles d’entrée. Evidemment, pour la Belgique, ça fait rien du tout, mais pour la vie d’ici, c’est exorbitant ! Mais c’est pas grave ! j’y retournerai ! Ce pub m'a trop fait pensé à ces soirées autour du feu avec les potes qui jouent de plein d'instruments! J'adore! Et le must, c'est que ces gens t'accueillent d'une manière extraordinaire! ils t'invitent dans leur cercle pour que tu participes à tout ça -enfin non, j'ai pas chanté, vaut mieux pas!

La seule autre fois où je suis sortie, c’était en boite. on était entre chicas – des filles géniales ! faudra qeu je vous reparle plus tard de Sol, Chio, Judith et les autres - et on s’est enfilé plein de sangria… ben oui, fallait bien passer son temps parce que la musique était trop trop nulle ! y’avait un espèce de concert de rock espano-péruvien. Argh ! ennuyant à mourir ! c’est pas du tout un endroit où je retournerai ! en plus, la plupart des types sont tout bourrés et parfois vraiment lourds ! du coup, après on a été à un autre endroit où un groupe jouait de la musique traditionnelle : on a dansé un peu de salsa et de merengué mais bon ! rien à voir avec Dirty Dancing hein ! les types qui nous ont invité à danser étaient vieux, moches et dansaient comme des pieds ! ouais… j’ai pas un super souvenir de cette sortie en boite… en y repensant, c’était bien drole mais j’me suis pas éclatée sur la piste de danse !

Sinon, mon premier samedi ici, c’était génial ! j’ai passé la journée ac Isa et on s’est vraiment fait plaisir ! on a d’abord fait du cheval tôt le matin (9h, c’est tôt pour un samedi matin ! si si si !) C’était dans une hacienda attrape-touristes, où on a payé un pont pour 1h d’équitation sommaire… mais c’était très chouette ! ça donne envie d’en refaire plus souvent !!

Ensuite, pour se décrasser, on a été aux Baños del Inca, un complexe de bains chauds (voire très chauds ! la température peut aller jusque 78° ! argh !) et piscine pres de sources d eau chaude! Ca fait trop du bien !

Et puis, après, pour couronner le tout, séance shopping – mon activité préférée depuis peu …) j ai achete plein de boucles d oreilles, un sac et un poncho... (haha ! j’en connais une qui va être jalouse !! hihi)

puis on est rentrées au centre ville et on s est enfile une super bonne glace (coco pour moi) ac un morceau de tarte aux pommes ! presque la meilleure tarte et la meilleure glace que j’ai mangé de ma vie ! ça vaut franchement Glacemania à Namur ! Mais on n en pouvait plus aps!

Puis, faut aussi que je vous raconte mes premières expériences de campo (terme utilisé par l’ong pour dire qu’ils vont ds des villages où ils vont implémenter/évaluer/etc des projets : à la campagne quoi ! sauf que ici, la campagne, c’est rien que des montagnes !)

La première fois, on est parti pour deux jours avec les gens d’ENISER, le programme sur l’énergie ds lequel je bosse : y’avait Benito, Gilberto l’ingénieur de Jaen, le jeune qui travaille avec lui que j’ai même oublié son nom, Yris l’économiste nouvellement engagée qui est juste un peu plus agée que moi, et Annabel l’anglaise de Cambridge – et moi. Départ à 6h du matin coincés à 6 dans une toute pitite jeep. Le trajet, c’était pas très gai du tout ! y’avait plein de bosse, je devais aller à la toilette, j’avais les jambes qui dormaient complètement tellement j’étais serrée – franchement, y’a des fois où je regrette de pas être un peu plus petite ! et j’avais super mal dormi la veille ! Mais sinon, une fois arrivés, c’était vachement mieux ! en fait, on a juste fait une reconnaissance de terrain ds 2 villages pour savoir s’il y aurait moyen d’implanter des micro-centrales hydrauliques por que la gente tiene la luz ! Donc on a marché !

Moi j’ai trouvé ça génial ! des paysages à couper le souffle, l’air pur de la montagne (plein d’odeurs nouvelles et bizarres… trop bien !), le bruit des oiseaux ou du vent dans les arbres, plein de cactus partout, parfois des bananiers – et même des avocatiers ! en fait, ces arbres sont immenses ! mon tout pitit avocatier il parait bien pauvre en comparaison ! j’étais trop fan de ces grands arbres ! – et plein d’heures de marche en pleine montagne ! j’étais aux anges !

Le soir même, on a dormi à San Luis (ou San Pablo ? je sais plus ) la ‘capitale’ du district où on a ‘travaillé’ pdt la journée… ça n’avait pas le confort de Cajamarca mais y’avait pas de pollution, pas de bruit de klaxon et avec mes 4 ou 5 h de marche ds les pattes, j’avoue que j’ai pas demandé mon reste et que j’ai super bien dormi !

Le lendemain, on a voyagé jusqu’à un autre district pour un rendez-vous manqué avec l’alcalde (le maire) : ce con nous avait fait faux bon ! on était passé la veille pour prendre rendez-vous avec lui, il nous a à peine écouté et il a surement décidé qu’il avait mieux à faire que d’aider les gens de son village à avoir l’électricité ! du coup, on est rentré (j’étais pas fachée pcq j’étais naze qd même !)

La deuxième fois, c’était vendredi passé : j’ai été à Chetilla avec Annabel, l’anglaise – qui me tape un peu sur le système parfois à tout le temps parler avec sa bouche en cœur. C’était nettement moins chouette que la dernière fois ! lever à 4h du mat’ pour prendre un combi à 5h. deux heures de trajet sur des routes cahoteuses – mais ça, c’était la partie sympa du trajet : se retrouver à l’aube ac tous ces péruviens – avec leur grand chapeau blanc – pour aller vers une destination inconnue en traversant des paysages superbes que découvre peu à peu le soleil…

Par contre, l’arrivée… on savait pas trop quoi faire ! on devait attendre deux heures avant notre rdv ac l’alcalde. Du coup, on a été boire un thé qu’on a aussi attendu deux heures. Et puis, ac l’alcalde et l’administrateur de la centrale… mwais… avec mon stress et mes 5h de sommeil, j’étais pas trop bien prête à mener une interview sur un sujet que je maitrise pas du tout et annabel était malade comme un chien – elle a d’ailleurs vomi trois fois ce jour là - et donc pas au top de ses capacités non plus. Du coup, on a vite terminé ça, on a interrogé l’infirmière de service, j’ai fait un tour au marché – très très coloré et vachement chouette ! – et aussi à la cantine (très très bon aussi !) et puis on est rentrées avec le combi de 1.30 pm.

Du coup, j’ai plus trop envie d’y retourner au campo ! Mais faut bien c’qui faut : j’y retourne normalement demain ou samedi. Toute seule cette fois-ci ! Mais toute manière, c’est pour ça que je suis ici : faire des enquêtes ! et ce qui va être génial, c’est que je vais enfin rencontrer vraiment les péruviens ! pas les ersatz des villes, mais ceux de la campagne !

Je vous raconterai tout ça dans le prochain numéro ! là, je vais me dépêcher de terminer mes questionnaires pour aller les imprimer !

Hasta luego amigos !

Kamia !